Désormais le financement de formation professionnelle n’est pas impossible. Plusieurs dispositifs sont utilisés pour permettre aux individus de de financer les frais d’une formation et ce en percevant une rémunération tout au long du stage. Pour en savoir d’avantage, notre équipe vous a déniché quelques détails qui vont vous orienter quant aux mesures dont vous pouvez bénéficier, en fonction de votre statut et de votre situation personnelle.

Modalités de financement d’une formation en alternance

Si vous êtes salarié(e) d'une structure publique ou privée, vous pouvez avoir accès à un plan de formation, et vous pouvez bénéficier d’un congé individuel de formation (CIF), d’un congé de formation professionnelle, ou d’un compte personnel de formation (CPF). Les frais de votre stage en période de professionnalisation pourraient être déduits de vos revenus imposables.
Mais si vous êtes un salarié(e) en cours de licenciement, le financement des frais de formation pourraient être payés par un chèque reconversion, un compte personnel de formation (CPF) ou par le biais d’un contrat de formation de sécurisation professionnelle (CSP).
Quant aux intérimaires, ils peuvent avoir un congé individuel de formation (CIF, un compte personnel de formation (CPF), ou bénéficier d’une déduction des frais de stage de formation de leurs revenus imposables.
Les demandeurs (se) d'emploi ou jeunes sans emploi en formation ont droit à un contrat de professionnalisation pour des formations en alternance ou l’indemnisation de chômage.

Financement de formation pour les salariés

• Le plan de formation
Un plan de formation permet de financer les frais liés à la convention de formation tels que le coût de la formation, les déplacements, et l’hébergement en prenant en charge la rémunération du salarié (partiellement ou en totalité).

• Le CIF-CDI
Le CIF CDI offre aux salariés pourvus d’un contrat à durée indéterminée (CDI) et ayant travaillé 24 mois consécutifs ou non au cours des 5 dernières années, dont 12 mois dans leur entreprise actuelle, de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation.
Suite à la présentation d’une demande d’autorisation d’absence écrite à l’employeur au minimum 4 mois avant le début de la formation (2 mois pour les stages de moins de 6 mois) le stagiaire peut bénéficier d’une autorisation d’absence d’1an pour suivre une formation à temps plein ou de 1 200 heures pour une formation à temps partiel. Il est également possible d’acquérir une prise en charge financière totale ou partielle.

-------------------------------------------------------------------

Vous apprendrez tout ce que vous devez savoir à propos des modalités de financement sur :

http://www.fongecif-idf.fr/

http://www.unifaf.fr/

http://www.droit-de-la-formation.fr/

Articles similaires